Artisans du bâtiment

COVID19 : le guide officiel de l’OPPBTP est enfin sorti!

Le guide officiel de recommandations que les organisations professionnelles du BTP (CAPEB, FFB, FNTP et SCOP) ont établi avec l’OPPBTP et l’IRIS-ST, validé par les ministères du travail et de la santé est enfin sorti ! Il recense toutes les mesures et consignes nécessaires et indispensables à mettre en oeuvre pour assurer la santé et la sécurité des salariés au travail.

Le guide officiel de l’OPPBTP est enfin sorti !

Un guide officiel et une boite à outils

Ce guide officiel est disponible ici : télécharger le guide
Une boîte à outils accompagne le guide et sera enrichie ultérieurement par l’OPPBTP : découvrir la boîte à outils

Le guide officiel répond point par point et de façon opérationnelle aux questions que les entreprises du BTP se posent pour organiser leur activité dans le contexte d’épidémie du coronavirus. De surcroît, il liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux salariés du BTP, en complément de toute mesure sanitaire édictée par les pouvoirs publics. On entend par salariés le personnel appelés à travailler en bureaux, ateliers, dépôts, chantiers et autres lieux,

Ce guide officiel de recommandations contient des fiches pratiques qui non seulement détaillent certaines dispositions pour protéger les salariés, mais encore constituent des outils « facilitateurs » pour les chefs d’entreprise. Ces fiches visent à aider les chefs d’entreprise à mettre en oeuvre les recommandations du guide officiel et à en garder la traçabilité.

Dans le contexte de crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, l’application de ces mesures est une condition incontournable des activités du BTP. Il appartient à chaque entreprise d’évaluer sa capacité à s’y conformer et de prendre les dispositions nécessaires.

 

La CAPEB Landes communique :

«Ce guide ne constitue pas une obligation pour les entreprises de reprendre les chantiers

Dans le contexte de la crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, la mise en œuvre de ces mesures est une condition incontournable à la reprise des activités du BTP mais il est important de rappeler que ce guide ne constitue pas une obligation pour les entreprises de reprendre les chantiers. Il va permettre à chaque entreprise de déterminer, chantier par chantier, si elle est en mesure de respecter les préconisations sanitaires. Et alors dans ce seul cas, elle pourra envisager une reprise ! »

Patrick Lalanne, président de la CAPEB Landes

Cependant, la CAPEB Landes rappelle que le respect des recommandations n’est pas la seule condition à une reprise d’activité. « Ai-je suffisamment de collaborateurs présents pour assurer les chantiers ? Est-ce que j’ai des chantiers sur lesquels je ne suis pas interdit d’intervenir ? Mes partenaires négoces et distributeurs sont-ils en capacité de me fournir les matériaux en quantité suffisante pour réaliser les travaux ? » sont quelques-unes des nombreuses questions que doit aussi se poser le chef d’entreprise pour définir s’il peut reprendre : partiellement, totalement ou pas du tout…

 

Une règle d’or : s’interdire d’intervenir quand il n’est pas possible de mettre en œuvre les mesures de sécurité

Mobilisé aux côtés des 4200 entreprises du BTP landaises depuis le début de la crise sanitaire, la CAPEB considère que la reprise d’activité ne doit concerner, dans un premier temps, que les activités essentielles : les travaux d’urgence,de mise en sécurité et de dépannage. Nous préconisons en effet d’attendre d’une part les retours du terrain sur les éventuelles difficultés de mise en œuvre du guide, et d’autre part de mieux apprécier l’évolution de l’épidémie avant d’envisager une intervention pour tous les types de travaux. La reprise de l’ensemble des activités pourra elle s’étudier dans un second temps en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des particularités locales.

La CAPEB rappelle également les points suivants :

  • Evidemment, chaque entreprise reste libre de ses choix.
  • Une règle d’or : s’interdire d’intervenir quand il n’est pas possible de mettre en oeuvre les mesures de sécurité préconisées dans ce guide. Dans le cas contraire, la responsabilité du chef d’entreprise pourrait être engagée.
  • Nous recommandons, enfin, aux entreprises de ne pas faire travailler leurs apprentis sur les chantiers et/ou en atelier

Artisans landais, retrouvez toutes les infos sur www.capeb.fr/landes  
La CAPEB répond à vos interrogations au 05 58 75 60 99. 

 

Et la CMA40 vous rappelle :

Artisans de tous secteurs d’activité, nos experts de l’artisanat répondent à toutes vos questions :
par téléphone aux heures de bureau au 0558 058 181
@ par mail à l’adresse dédiée soutien-covid19@cma-40.fr

Retrouvez toutes les informations importantes sur la gestion de la crise sanitaire 7j/7 et 24h/24
sur notre site www.cma-landes.fr/actualites
sur nos réseaux sociaux @artisanat40. #Covid19Artisanat40